Billet : Mais que font les prêtres de leurs journées ?

Mais que font les prêtres de leurs journées ??? Plusieurs interrogent ou s’interrogent sur leur emploi du temps.

S’il est possible d’en parler directement, ce n’est jamais qu’avec l’un ou l’autre… Aussi, y-a-t-il une grande méconnaissance sur nos missions dans le concret. Du coup les conclusions peuvent aller dans tous les sens : pour certains, les prêtres ne font pas grand-chose, pour d’autres, ils les présentent tellement occupés qu’ils les rendent  inaccessibles.

Rendre compte de notre ministère n’est pas aisé : nous n’avons pas deux journées qui se ressemblent, ni deux semaines semblables, ni des agencements d’agenda qui se répètent d’un mois à l’autre … Et pourtant il nous semble important de communiquer.

Nous nous risquons donc tous les trois, les P. Daniel, Tanneguy et Yves, à présenter ce que nous faisons, ce que nous vivons, en ces temps de rapides mutations.  Nous espérons par cet éclairage permettre encore d’autres collaborations fécondes, en plus de toutes celles déjà bien réelles.

Une mission, un métier, en phase avec les exigences de la vie d'aujourd'hui

Bien loin du modèle du recteur ou du curé et de son vicaire d’il y a seulement quelques décennies, nous sommes heureux de servir la mission dans les contraintes et les exigences de la vie d’aujourd’hui, mais aussi dans tout ce qu’elle a de beau, de bon.

Pour chacun de nous, le cadre de travail est :

  • d’abord la mission confiée par l’évêque,
  • ensuite le doyenné comme territoire de mission (les 23 communes/27 communautés paroissiales),
  • mais encore l’équipe des prêtres,
  • et enfin un agenda bien rempli !

 

Avec de plus, cette donnée incontournable : nous sommes 3 prêtres plus un «jeune retraité» de 75 ans. Pour rappel, en 1974, c’est-à-dire il y a juste 40 ans, ils étaient 54 sur le doyenné, dont 31 exerçant à Morlaix ville.

 

Nombre de prêtres 

sur le doyenné

 

 

1974 à 54

2014 à 3

 


Le coeur de la vie de prêtre

D’entrée, il est nécessaire de préciser ce que nous ne développerons pas ici, et qui pourtant est prioritairement au coeur de notre vie de prêtre :

  • Tout d'abord, la prière communautaire et personnelle, prière pour le monde et pour l’Eglise, constitue notre existence. Nous nous y sommes engagés le jour de notre ordination. Et cette prière nous construit, nous fait prêtres !
  • Semblablement, la vie spirituelle (lectures, formations, accompagnement...), la nôtre, celle des autres, est la vie dans l’Esprit, la vie vécue au souffle de l’Esprit. C’est une vie de baptisés, nourrie par la Parole de Dieu et les sacrements.
  • Nous aimerions également témoigner de ce dont le Seigneur nous rend témoins, et parfois un peu artisans, au fil des  jours et des mois de compagnonnage avec les paroissiens, ou ceux qui nous sollicitent. De cela, nous avons le devoir de rendre grâce à Dieu.
  • Enfin, nous aimerions pouvoir, chacun avec son âge et ses sensibilités, dire ce qu’il a à cœur pour vivre cette vie de prêtre aujourd’hui en employant le «je». Nous aurions du goût à rendre compte de la vie commune, voire quelque peu communautaire, que nous avons adoptée entre nous. Elle n’est pas immédiatement naturelle pour le clergé diocésain, et amène à bien des attentions, concessions, conversions !

C’est tout cela qui nous est essentiel… Mais ce serait pour d’autres articles, d’autres témoignages ! Car en ces quelques lignes, nous visons essentiellement à rendre plus lisible notre présence de prêtres au service des communautés chrétiennes, ici et aujourd’hui.

 

Nous avons bien conscience de présenter ci-après nos responsabilités et implications avec un côté sec et impersonnel.

Il nous semble cependant très important que les chrétiens catholiques perçoivent un peu mieux les lieux, tâches, services dans lesquels chacun des prêtres œuvre, et le fait, non à titre personnel, mais comme une mission qui lui est demandée.

 

Ce sont dans ces lieux, tâches et services, que nous avons à puiser à la joie de l’Evangile, et il nous est accordé la grâce de la recevoir...

Les tâches et responsabilités des prêtres

1- Au niveau du territoire (doyenné)


Un travail en équipe


Prêtres pour tout le doyenné, nous avons fait le choix de vivre en équipe. Cela pour un soutien fraternel dans la mission de service des communautés chrétiennes du doyenné et plus largement des baptisés. Yves l’Aot, désormais en statut de retraité, est étroitement associé à la même mission de l’équipe. 

Par ailleurs, pour faire un tour complet des prêtres, P. René Gauthier, 93 ans, assure toujours une messe chaque dimanche. Les pères Yves Mevel et René Gourvennec, nés en 1929, résident l’un chez les Augustines, l’autre à la maison d’accueil des Filles du St Esprit « l’Ile Blanche », et y assurent la messe quotidienne et quelques autres services.


Un presbytère, mais une mission sur 4 ensembles paroissiaux et 27 communautés


Pour des raisons immobilières, notre presbytère est à St Melaine à Morlaix. Cela aurait pu être Saint Martin ou Plouigneau, sans que cela affecte la manière de vivre nos missions.

Tous et chacun œuvrent pour l’ensemble de ce qu’on appelle le doyenné, c’est-à-dire les 27 communautés paroissiales réparties en 4 ensembles paroissiaux. Nos  fonctions sont, non pas d’abord de territoire, de paroisses, mais plutôt de tâches et de services pour l’ensemble du doyenné.

Nous sommes prêtres autant pour Bolazec que pour Morlaix, ou Locquirec, ou Saint-Martin-des-Champs, ou le Cloitre-Saint-Thégonnec! Et on pourrait le dire de chacune des paroisses !  

Aussi, on peut facilement imaginer que nos activités ne se passent que peu à notre bureau au presbytère, mais essentiellement ailleurs, mobilisés sur des projets planifiés avec d’autres. 

Ainsi nos contacts se font pour beaucoup dans le cadre de nos tâches définies ; et comme pour beaucoup, par mails ou sms ou au tél (portable), ou messages laissés aux services d’accueil et non à des permanences que nous ferions.  


Un prêtre référent par ensemble paroissial


Pour chacun des 4 Ensembles paroissiaux du doyenné, l’un de nous est le prêtre référent :

  • Tanneguy pour Notre Dame de Kernitron, 
  • Yves Laurent pour Notre Dame du Mur,
  • Daniel pour Notre Dame du Relec,
  • Yves Laurent, avec la participation d’Yves L’Aot, pour St Yves Trégor.

Le prêtre référent suit plus particulièrement les équipes de terrain où il cherche à connaître les personnes, travailler et accompagner ceux qui sont en responsabilité : relais de proximité, équipe liturgique, équipe funérailles, services caritatifs, etc. Il cherche tout particulièrement à être  présent ou informé sur la vie locale.


Comment se fait la répartition des célébrations liturgiques ?


Pour la pastorale liturgique (messes du dimanche, messes de semaines, baptêmes, mariages, sacrement réconciliation), nous nous répartissons à peu près équitablement les tâches, en tournant tous sur les 4 ensembles paroissiaux.

Yves L’Aot, Daniel, Tanneguy ont chacun un jour de disponibilité par semaine  pour les célébrations d’obsèques à Notre Dame du Mur (respectivement mercredi, jeudi et vendredi); et les quatre peuvent occasionnellement être sollicités pour les autres ensembles paroissiaux.

La pastorale liturgique dans les églises est une part non négligeable de nos missions. Il faut bien sûr tenir compte des temps de préparation nécessaires, ainsi que –il faut savoir le mentionner- des temps de trajet !

Mais, quantitativement, en heures et énergie consacrées, ce n’est pas la part la plus prenante. C’est plutôt l’accompagnement des différents «services» de la vie de l’Eglise qui nous prend le plus, et que nous présentons ci-dessous.


2- Le suivi des services

Nous nous sommes répartis le suivi et la responsabilité des «services d’église» comme indiqué ci-dessous. Ces diverses «animations» se font à l’échelle du doyenné, qui est pour nous notre «secteur» de travail, de tâches, de responsabilités, autrement dit pour les 4 ensembles paroissiaux ou les 27 communautés paroissiales.  


P. Daniel


P. Daniel, vicaire, deux ans d’ordination, accompagne, suit ou a la responsabilité de tout ce qui concerne la pastorale des jeunes pour le doyenné, depuis la 6ème jusqu’à 25 ans … :

  • profession de foi,
  • «aumôneries» diverses,
  • confirmation et baptême des jeunes,
  • mouvements,
  • présence aux collèges/lycées de l’enseignement catholique,
  • mise en route et suivi de groupes de jeunes pour la réflexion ou la liturgie,
  • formation chrétienne,
  • camps de jeunes,
  • pèlerinages diocésains de jeunes, etc.

L’attention est portée bien évidemment sur les jeunes, mais également sur les adultes qui les accompagnent et sur les parents. Une tâche passionnante, immense, où la mesure n’est pas le résultat numérique ! Un véritable travail de « missionnaire »…

 

Par ailleurs, au nom des prêtres, il assure un lien avec les divers «groupes de prière» sur le doyenné.

Il est également membre de l’équipe liturgie de doyenné.

 

Enfin, au plan diocésain, il est investi dans la  commission diocésaine « foi et culture bretonne », et à ce titre il est aussi engagé dans un travail interdiocésain (la traduction du Missel en breton). 

 


P. Tanneguy


P. Tanneguy, curé, 13 ans d’ordination, accompagne la préparation au mariage et tout ce que cela implique pour le doyenné : le suivi et l’animation de la préparation qui est proposée, le planning des mariages, la répartition des célébrations de mariage entre prêtres et diacres, le suivi des mariés, etc.

 

Il suit la catéchèse, les catéchistes, la préparation aux sacrements des enfants (eucharistie, baptême, …) sur les quatre ensembles paroissiaux du doyenné. Par ailleurs il coordonne le soutien des prêtres aux initiatives pastorales des écoles de l’enseignement catholique sur le pays de Morlaix.

Sur ces domaines de l’initiation chrétienne des enfants il forme cette année Laetitia Duhamel, salariée de l’Eglise pour un mi-temps, qui est sa collaboratrice.

 

Il cherche aussi à constituer progressivement une «diaconie de doyenné» (orientation diocésaine), autrement dit, une concertation des acteurs du service vécu du commandement de l’amour (la «caritas»), avec trois objectifs :

  • recenser, coordonner ce qui se vit déjà ;
  • sensibiliser tous les fidèles ;
  • accompagner, soutenir l’expression des personnes en difficultés, les associer à ce qui est entrepris.

À ce titre il assure un lien plus fort avec les services et mouvements caritatifs.

 

Il suit le groupe de prière pour les malades et leurs familles avec une équipe de la pastorale de la santé.

 

Au plan diocésain, il est également :

  • prêtre accompagnateur  pour le stage «école de prière» des enfants durant l’été;
  • prêtre référent de l’équipe diocésaine de l’animation spirituelle;
  • membre du Service Diocésain des Vocations;
  • co-responsable de la préparation et animation des trois journées fraternelles pour les 25 prêtres de moins de cinquante ans, dont dix sont originaires des églises sœurs d’Afrique, de Pologne et d’Haïti.

P. Yves LAOT


P. Yves l’Aot, 50 ans d’ordination, assure le lien, la coordination pour les initiatives pastorales dans les 7 maisons de retraites. Il accompagne donc le service évangélique des malades (SEM). Il est le premier appelé lorsqu’il y a demande de sacrement des malades à l’hôpital de Morlaix.

 

Il planifie la présence des prêtres le dimanche et cherche d’éventuels prêtres remplaçants.

 

Il se rend disponible pour passer à la permanence et veiller sur les agendas. Ce faisant il aide à résoudre nombre de prises en charge de funérailles.

 


P. Yves LAURENT


P. Yves Laurent, curé doyen, 30 ans d’ordination, accompagne avec une équipe le cheminement que l’on propose aux parents pour se préparer au baptême de leurs tout-petits.

 

Il accompagne la relecture de l’organisation et la formation des quatre équipes funérailles, particulièrement celle des "Guides de funérailles".

Il travaille avec l’équipe liturgique de doyenné.

Il accompagne le catéchuménat (baptême des adultes, confirmation des adultes).

Par ailleurs, il met en place une concertation des acteurs de la pastorale des adultes, d’âge parents (à partir des services baptême, mariage, parents catéchèse, éveil foi, messes avec les familles).

Il veille sur les petites fraternités chrétiennes (orientation diocésaine).

Doyen, il assure également la coordination et l’harmonisation du travail de l’équipe des prêtres, des différentes équipes de «services d’Eglise de doyenné», et tout particulièrement la conduite du travail de l’Equipe d’Animation Pastorale du doyenné, et la planification du calendrier d’année du doyenné.

Il assure la mise en place de la nouvelle organisation de doyenné (orientation diocésaine).

Il est responsable de la communication sur le doyenné et suit les équipes de doyenné pour la communication.

Il travaille avec les services des affaires matérielles, des comptabilités.

Il est responsable des autres usages non cultuels de nos églises et chapelles.

Il assure le suivi administratif des salariés laïcs du doyenné.

Pour ces différentes tâches, il est aidé par une collaboratrice secrétaire, salariée à mi-temps.

 

Délégué conseillé de l’administrateur Apostolique du diocèse (Vicaire épiscopal), il assure également les tâches de cette mission sur environ 1 jour à 1 jour et demi par semaine, dont le vendredi systématiquement.


3- Des prêtres entourés de nombreux collaborateurs !

Pour tous ces aspects de la mission, notre équipe de prêtres ne ferait rien si ,partout et en tout, nous ne pouvions compter sur les nombreux baptisés, acteurs bénévoles de la vie des paroisses, des services d’ensembles paroissiaux, des services de doyenné dans tous les domaines qui viennent d’être cités ci-dessus.

Il y a même quelque chose d’incroyable à savoir le nombre de bénévoles qui, de diverses manières, s’associent à la vie de l’Eglise sur nos paroisses !

De plus, nous le reconnaissons volontiers, en bien des domaines, nous ne sommes que des accompagnateurs, parfois même à distance, des personnes véritablement en responsabilité.

Nous sommes heureux de trouver ces acteurs de la vie de l’Eglise, tant en « petites mains » pour de multiples services qui ne se voient pas, que de personnes en responsabilités et services plus exposés.

Evoquant notre travail de prêtres dans l’objectif de mieux le faire comprendre, nous le disons volontiers : nous ne chômons pas !

Mais nous sommes heureux de faire équipe entre nous prêtres, de nous soutenir, de prier ensemble, pour, chrétiens parmi vous sur ce doyenné, être prêtres pour vous et avec vous.

Nous sommes heureux de servir la mission du Christ avec tous ces acteurs, et vous en êtes peut-être, sur ces communautés, sur ces communes.

Nous sommes heureux de le faire dans ce climat d’attachement à la Parole de Dieu, heureux dans ce climat de bienveillance mutuelle dans lequel nous cherchons à nous aider les uns les autres pour être disciples du Christ en ce temps et en ce monde du doyenné de Morlaix-Trégor.

30 octobre 2014

 P. Daniel, Tanneguy, Yves

 


L'intégralité de l'article en PDF

Télécharger
2014-10 mais que font les pretres.pdf
Document Adobe Acrobat 245.2 KB