ND du Mur : LA CONFIRMATION A st MELaine commentee par un des jeunes 

Dimanche dernier, jour de la Pentecôte, c'est une église St Melaine comble qui accueillait les 13 jeunes du doyenné qui ont demandé, cette année, à recevoir le sacrement de confirmation. 

 

Accompagnés, stimulés, encouragés, inspirés, vivifiés (bousculés peut-être même ?) par Daniel (P. Daniel de KERDANET) et José (José MINGAM), ils ont fait cheminer leurs demandes depuis septembre dernier à coup de bons temps de rigolades et de moments profonds de réflexions.

C'est donc visages souriants et sérieux, robes blanches et pantalons bien repassés, qu'ils ont reçu ce sacrement de confirmation par P. Alain GUELLEC, vicaire général du diocèse.

Clémence est l'un de ces jeunes. Elle nous commente la célébration.


 A NOTER

Si vous souhaitez avoir accès à toutes les photos de cette journée, merci de nous envoyer un "p'tit mail" ICI. En retour, nous vous adresserons un lien.


" Dimanche, nous avions tous rendez-vous à 10h00 (la messe était à 10h30, mais il fallait tout de même arriver avant pour être sûr que tout soit bien organisé). 

Avec José et Daniel, on s'est tous regroupés derrière l'église. Un bon moment de détente : on discutait entre amis, un monsieur prenait des photos... 

Puis nous sommes rentrés dans l'église en file indienne,  devant Daniel et le P. Guellec, qui "remplaçait" l'évêque."


"Nous avons remonté l'allée centrale (il y avait beaucoup de monde, et c'était assez impressionnant), puis nous avons salué l'autel (super beau, avec des jolies fleurs) et nous nous sommes assis.

J'étais au 2ème rang, à côté de Pierre et de José, et de ses filles trop mignonnes. Le problème, c'est qu'elles nous faisaient trop rire, Pierre et moi, et ce n'était pourtant pas vraiment le moment!"


"José a fait un p'tit speech d'accueil sur la joie, sur Joyful et tout çà. Puis "l'évêque" a parlé, on a chanté..."


"Voici le moment de recevoir le sacrement de confirmation.  A la demande de "l'évêque", nous sous sommes levés, avons dit "me voici", et nous sommes rapprochés de l'autel. J'étais la première à le faire. Nos parrains-marraines nous ont alors rejoints, et on a fait la "queue" pour recevoir le st chrême. 

Quand cela a été mon tour, j'étais un peu impressionnée. Le P. Guellec m'a dit quelques mots, et m'a mis de l'huile sur le front (un peu trop peut-être ??? ).



"On a ensuite chanté,, on a communié, et en fin de célébration, nous sommes sortis en rang, comme pour l'entrée."


"Un pot attendait tout le monde dehors, ça faisait fête, et c'était vraiment sympa. 

A peine le temps de dire bonjour à mes grands-parents et toute la famille de ma marraine, que nous avons pris une photo de groupe sur les marches de St Melaine."


"J'ai demandé de moi-même à suivre le chemin de confirmation cette année. Daniel était en effet passé au collège en début d'année, et ses paroles m'ont beaucoup touchée. J'avais déjà envie de faire cette démarche, mais cela m'a vraiment boostée.

Par la suite, durant l'année, ça n'a été que des bons moments entre copains : des jeux, des piques-niques, des chants, des prières... J'ai particulièrement apprécié les 2 jours de retraite à Landévennec. Les chants des moines étaient vraiment magnifiques :  je ferme les yeux pendant ces moments-là. 

Joyful, à Brest, c'était également super. 

J'espère qu'on continuera tous à se retrouver ainsi! Pour ma part, je vais en tout cas à En Hent cet été.

Et puis aussi merci à Daniel et José! Ils sont trop top!".



La confirmation en quelques mots...

La confirmation (du latin confirmatio, "renforcement, affermissement") constitue, avec le baptême et l'eucharistie, l'ensemble des "sacrements de l'initiation chrétienne".


De même que l'Esprit saint est descendu le jour de la Pentecôte sur les disciples rassemblés, il descend aussi sur tout baptisé qui demande à l'Eglise le don de l'Esprit. La confirmation affermit celui-ci et le fortifie pour témoigner en faveur du Christ.

Celui qui demande le sacrement de confirmation fait le libre choix de vivre en enfant de Dieu  : il demande à recevoir l'Esprit de Dieu par les signes de l'imposition des mains et de l'onction au Saint Chrême, et reçoit une force particulière pour témoigner, en paroles et en actes, de l'amour et de la puissance de Dieu. Il devient alors membre à part entière et responsable de l'Eglise catholique.



(Photos : Louis GOUEZ)