Année de la miséricorde, le mot du P. Yves Laurent

 « La miséricorde est un beau et grand mot de la foi que nous avons à dépoussiérer », me disait quelqu’un.

Il ne fait pas partie du langage courant. Pourtant il traverse la Bible, il fait partie du langage théologique, il revient souvent dans la liturgie.

La miséricorde dit l’amour de Dieu, mais bien plus que cela. Il dit l’identité de Dieu. 

 

Cette année de la miséricorde nous invite à devenir miséricordieux nous aussi envers les autres.  « Heureux les miséricordieux, ils verront Dieu » disait Jésus dans les Béatitudes. L’année sainte est là pour favoriser un retour à Dieu en s’offrant à son pardon, à sa tendresse. Et en même temps il s’agit de continuer à vivre le commandement de l’amour tel que Jésus nous l’a présenté : aimer Dieu, aimer le prochain comme soi-même.

Il prendra des formes que le Pape François nous a indiqué: les œuvres de Miséricorde. En cela il n’invente rien de neuf, mais ose la nouveauté de mettre en valeur ce que le Seigneur attend de nous et que l’on trouve dans l’Évangile de St Matthieu au ch. 25 : s’occuper de ceux qui ont faim, soif, de ceux qui sont malades, accueillir l’étranger, libérer les captifs de toute sorte.

 

Bien des peurs nous paralysent pour cela. Et des faux prophètes nous invitent plutôt à  nous méfier, à nous replier. Pourtant il s’agit de vivre avec l’Église Prophète pour notre temps. En effet, si nous sommes frileux en Occident, les communautés catholiques partout dans le monde entier sont aux avant postes de la fraternité, de l’action en faveur de la dignité de l’homme, de la justice, de l’amitié. En cela, c’est vivre du cœur miséricordieux de Dieu.

 

 

Bonne entrée dans l’année sainte!

 

P. Yves Laurent


L'année de la miséricorde vue par le diocèse de Quimper et Léon

Ci-dessous, une petite vidéo réalisée par le service communication du diocèse de Quimper et Léon,: elle présente, avec synthèse et beaucoup d'humour, l'année de la miséricorde. A visionner AB-SO-LU-MENT !