Les jours saints, des jours à vivre!

Réservons-nous le plus possible pour les célébrations de la semaine sainte …  Des jours rénovateurs de notre baptême, de notre vie à la suite du Christ … 

Trois jours pour passer de la mort à la vie.

Trois jours reliés entre eux pour célébrer le mystère pascal,  

le mystère de la mort et de la résurrection du Christ.

 


Le Triduum pascal commence le soir du Jeudi saint pour se terminer le soir du dimanche de Pâques. Nous suivons Jésus dans les derniers moments de sa vie et nous célébrons sa Pâque, c’est-à-dire son passage de ce monde à son Père. L’Église propose des gestes concrets dans sa liturgie pour célébrer le mystère pascal. Bien plus qu'un anniversaire, c’est la célébration de notre libération qui se réalise en ce temps qui est le notre. 


Le Jeudi saint, la Cène, dernier repas de Jésus avec ses amis, le lavement des pieds … A la fin de la liturgie, devant l’autel dépouillé, nous entrons dans un temps de veille, rappel de la prière de Jésus au Jardin des Oliviers.

 


Le Vendredi saint après-midi, nous nous rappelons les souffrances et la mort de Jésus. À la maison, nous jeûnons en nous unissant aux souffrances et à la mort de Jésus. Le corps prie en jeûnant.

 


Le Samedi saint pas de célébration liturgique à l’église. Jour du grand silence et de la joyeuse espérance. Nous nous tenons avec Marie auprès du tombeau du Seigneur, dans l’attente de sa résurrection. Nous nous habillons le cœur pour la Veillée pascale, la « Veillée des veillées », la nuit lumineuse où éclatera la joie de Pâques.

 


Au matin l’Église célèbre la joie pascale qui se prolongera 50 jours :

 

Christ est ressuscité, Il est vraiment ressuscité !

 

P. Yves Laurent

 


Illustrations: Évangile et Peinture, Berna