BILLET : l'eucharistie, un grand mystère !

Ce dimanche, en 3 lieux, nous célébrons la première des eucharisties des enfants en initiation chrétienne.

Nous savons aussi que des adolescents s’y préparent , tout comme des adultes. Rappelons-nous. On parle de communion, voire de petite communion.   Qu’est-ce que l’"Eucharistie"?


"Rendre grâces", "remercier"

 Venant du grec, le mot "eucharistie" signifie "rendre grâces", "remercier". Mais qui remercions-nous ? Dieu, le Père, le Dieu de miséricorde qui "fait briller son soleil sur les bons et sur les méchants". Nous le remercions pour sa création, pour sa vie en nous, et surtout pour son Fils. 

 

Comment disons-nous merci à Dieu ? Jésus lui-même intervient et nous offre le moyen de remercier son Père. La veille de sa passion, il prend du pain, le distribue à ses amis et dit ces paroles étranges : "Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps, livré pour vous »…. « Faites ceci en mémoire de moi".

 

 


La vie de Dieu lui-même

Dès le début, les chrétiens ont vécu avec l'eucharistie et médité longuement sur elle en cherchant à comprendre et à approfondir ce qu’elle est.  Par l'eucharistie, nous entrons dans la vie de Dieu lui-même, dans le merci de Jésus à son Père, et nous sommes entraînés dans ce mouvement.

Du coup ce n'est plus à nous d’avoir à "remercier" Dieu; il nous suffit d'entrer dans le mouvement de remerciement du Fils à son Père. Et il s’agit de ressembler au Christ. Il s’agit d'aimer comme il aime, d'être miséricordieux comme il est miséricordieux.

 

Remercier Dieu, c'est accepter d'aller à la suite de Jésus dans ce grand mouvement d’amour, c’est accepter de se donner aux autres comme il l'a fait lui-même. Remercier Dieu, c'est accepter de devenir comme lui, au moins un peu.

Et cela, non pas de nos propres forces, mais en nous nourrissant de lui. Et l’eucharistie est ce sacrement du pain du ciel. 

 

 P. Yves Laurent