le 11 février: journée mondiale de prière pour les malades

Nos liturgies du week-end porteront cette intention, avec l’invitation à s’émerveiller pour tout ce que Dieu accomplit : « Le Puissant fit pour moi de grandes choses … », reprenant le Magnificat de Marie (Lc 1,49). 

l'attention en soins, en visites


Au dos des feuilles horaires des messes du mois, il est rappelé ce que représente cette dimension de l’attention en soins, en visites, en accompagnement des personnes malades, handicapées, souffrants, usées par l’âge ou la maladie. Une attention, un accompagnement que le Seigneur Jésus a toujours eu, et de suite après lui ses disciples feront de même. Cette Journée est une occasion d’attention spéciale à la condition des malades et, plus généralement, de celles et ceux qui souffrent. Et en même temps, elle invite tous ceux qui les entourent, à commencer par les proches, les personnels de santé et les volontaires, à rendre grâce pour la vocation reçue du Seigneur d’accompagner les frères malades. Persévérons et développons cette part fondamentale de la mission de l’Église.



intentions de prières

Pour cette année, le Service Évangélique des Malades (SEM) invite à déposer des intentions de prières lors des rassemblements dominicaux dès ce week-end et le week-end prochain. Nous invitons aussi celles et ceux qui demandent la communion pour des malades à déposer leur custode au début de la messe (coller vos initiales dessous) sur l’autel ou sur une tablette disposée près de l’autel. A la fin de la communion, le célébrant vous appellera pour la bénédiction d’envoi  afin de porter la communion aux frères et sœurs malades.

 


de quoi s'émerveiller

Merci à tous ceux et celles, nombreux, qui d’une manière ou d’une autre (prière dans les EPADH, aumônerie à l’hôpital, « œuvre du Bon Samaritain », « chrétiens soignants », groupe de prière pour les malades, religieuses, etc.), assument ce service auprès des frères et sœurs. Oui, il y a de quoi s’émerveiller : le Puissant fit pour moi de grandes choses…

P. Yves Laurent, curé.