FRATERNITE MORLAIX-REO : échange de témoignages de vie entre catéchistes

Zacharie et son épouse Héléne : " Avec le catéchisme, je rends grâce à Dieu, et je vois le Dieu invisible dans ces visages que sont les plus petits.".
Zacharie et son épouse Héléne : " Avec le catéchisme, je rends grâce à Dieu, et je vois le Dieu invisible dans ces visages que sont les plus petits.".

La Fraternité Morlaix-Réo vient d'initier un échange de témoignages de vie entre les paroisses de Réo et St Yves.

C'est Zaccharie, président de la Fraternité sur Réo, mais également catéchiste titulaire sur son quartier, qui dans une longue lettre adressée à Luc Barcelo, témoigne aujourd'hui de ses joies et de ses difficultés.  

Prochainement, une catéchiste de chez nous témoignera à son tour. C’est le début d’échanges fructueux de pratiques, entre chez eux et chez nous...


Cher Luc, bonjour,

 

Comme vous me le demandez, voici mes joies et mes difficultés en tant que catéchiste.

 

Mes joies :

  • heureux d'être un ouvrier dans le champ du seigneur,
  • heureux d'être un catéchiste volontaire,
  • heureux de partager mes talents, que Dieu m'a confiés, avec les autres,
  • heureux d'être avec le Seigneur, à travers les plus petits surtout,
  • heureux de communiquer ma foi avec les autres,
  • heureux de transmettre le don de Dieu avec les autres, de transmettre la joie de vivre l'amour de Dieu à travers les plus petits que Jésus aime,
  • heureux d'être un servant du Seigneur,

 

 Qu'est-ce qu'un catéchiste titulaire ?

 

La notion de catéchiste est quelque peu différente  de ce qui nous y entendons ici.

 

Zacharie nous précise ainsi qu'un catéchiste titulaire a "quitté ses parents pour suivre une formation de catéchiste de 4 ans. Affecté dans un quartier avec sa femme et ses enfants, sa mission est d'annoncer l'evangile aux autres. Jour et nuit, il est l'homme qui veille sur sa communauté, il est le trait d'union entre sa communauté et les prêtres".

Mes difficultés :

  • encadrement difficile de ces petits en catéchèse,
  • très nombreux (60 à 100 gosses en classe),
  • beaucoup de retards,
  • trop de bruit quelquefois pendant les séances de catéchèse,
  • beaucoup d'activités personnelles que je gère avant d'aller à la catéchèse,
  • empêchement quelquefois pour des raisons indépendantes de ma volonté...

Mais je suis content malgré tout. A travers la catéchèse et le catéchisme, je rends grâce à Dieu et je vois le Dieu invisible dans ces visages que sont les plus petits, et je suis content d'être un papa spirituel pour eux...

 

Zaccharie

 


(extrait de la lettre adressée par Zaccharie à Luc Barcelo, président de la Fraternité Morlaix-Réo)