RENCONTRE DES ACTEURS DE PASTORALE : relever le défi enthousiasmant d'un travail en paroisse et en proximité

D'une capacité de 150 personnes, la Chapelle de Coatserho (au centre Jean-Paul II de Morlaix) se prête bien à accueillir ce type de rencontres.
D'une capacité de 150 personnes, la Chapelle de Coatserho (au centre Jean-Paul II de Morlaix) se prête bien à accueillir ce type de rencontres.

Dans la suite de la rencontre des acteurs de la proximité, les acteurs de la Pastorale ont répondu en nombre à celle de vendredi dernier.

Après un tour d'horizon des nombreux services qu'ils assurent (Baptême, Mariage, Catéchèse, Catéchuménat, Funérailles, Accompagnement des malades, Liturgie...), père Yves Laurent a souligné les enjeux qu'ils auront à relever dans le contexte de la paroisse nouvelle : un défi enthousiasmant, à relever à la fois de manière collaborative et individuelle.

La rencontre s'est terminée par un merci ému et appuyé à Michel Bonnet, pour tous les services rendus tant au niveau local, doyennal que diocésain.


Le défi de servir les demandes en paroisse et en proximité

Les missions des acteurs de la Pastorale se focalisent autour de 4 missions principales, interagissantes : initier à la foi, donner les sacrements, accompagner, tout en portant un regard tout particulièrement attentif attentif aux familles.
Les missions des acteurs de la Pastorale se focalisent autour de 4 missions principales, interagissantes : initier à la foi, donner les sacrements, accompagner, tout en portant un regard tout particulièrement attentif attentif aux familles.

Si le père Yves Laurent a bien sûr rappelé les contours du nouvel aménagement pastoral, il a appuyé le fait que les changements seront surtout à opérer au cœur de nos façons habituelles de travailler. Le défi des acteurs de la Pastorale consiste en effet aujourd'hui à mener à bien leurs différentes missions, en travaillant à la fois en paroisse et en proximité, dans une visée unique et commune : servir l'Evangélisation

Cela supposera donc certainement de changer certains réflexes, certaines habitudes, et de s'ouvrir avec confiance à une nouvelle approche.

Les outils : collaboration, mutualisation et formation

La mutualisation des moyens (tant humains que matériels et organisationnels), et la formation, seront les outils incontournables du fonctionnement en paroisse nouvelle.
La mutualisation des moyens (tant humains que matériels et organisationnels), et la formation, seront les outils incontournables du fonctionnement en paroisse nouvelle.

Pour cela,  la nouvelle paroisse invite à travailler davantage de façon transversale, collaborative, en décloisonnant si nécessaire les services: ainsi, tel guide de funérailles habituellement au service sur tel ou tel secteur pourrait être appelé à intervenir sur une autre commune; l'équipe Catéchuménat pourrait inviter l'équipe Mariage à leur proposer des témoignages  (ou inversement); l'équipe Catéchèse pourrait s'appuyer sur les retours de l'équipe Baptême pour inviter les familles à inscrire leurs enfants à la catéchèse, etc...

 

 

La formation jouera ici un rôle déterminant, qu'il s'agisse de formation spirituelle, théologique, ecclésiologique, pastorale, voire même technique (par exemple pour fleurir les églises ou encore utiliser les outils bureautiques).

Chacun doit se sentir appelé à ces formations, et doit également se sentir en position privilégiée pour les proposer à d'autres. La formation sera d'ailleurs certainement au cœur des réflexions de la nouvelle Equipe pastorale, dès la rentrée de septembre.

 

Une rencontre au contenu sérieux, qui sait pourtant laisser de la place aux touches d'humour
Une rencontre au contenu sérieux, qui sait pourtant laisser de la place aux touches d'humour
Echanges et réflexions en petits groupes
Echanges et réflexions en petits groupes
P. Yves Laurent répond aux questions des participants
P. Yves Laurent répond aux questions des participants

Merci Michel ! Bon vent !

Christiane Guyader et Anne-Marie Moal ont remis au nom de l'EAP et de toute la paroisse un souvenir à Michel en remerciement de ces 17 années de services rendus.
Christiane Guyader et Anne-Marie Moal ont remis au nom de l'EAP et de toute la paroisse un souvenir à Michel en remerciement de ces 17 années de services rendus.

Au terme de la rencontre, ce sont des mots chaleureux, plein d'amitié et de reconnaissance pour le travail accompli, que Jean Hirrien et Yves Laurent, au nom de toute la paroisse, ont adressés à Michel Bonnet.

 

Arrivé sur Morlaix en 2000 pour des raisons professionnelles, Michel Bonnet n'a en effet depuis cessé d'apporter son temps et ses compétences au service de l'Eglise, toujours avec humilité et sens de la projection. Entre autre : membre de l'équipe d'animation pastorale de Morlaix, animateur de l'Equipe de Coordination des Relais de la paroisse ND du Mur, membre de l'équipe d'Animation Pastorale, conseil au niveau diocésain pour le projet d'aménagement pastoral... Et également membre des équipes fondatrices de l'Echos du Viaduc, ou encore du centre Jean-Paul II... Et encore membre  de la Fraternité Morlaix et Réo et de l'association Bienvenue-Ahlan wa sahlan... 

A cette longue liste non exhaustive, Michel répondra simplement  "avoir bien plus reçu que donné"!

 

En retraite depuis quelques mois, Michel Bonnet se rapproche aujourd'hui de sa famille. Au-delà d'un profond merci, toute la paroisse te souhaite donc, Michel, une magnifique poursuite de retraite sur le sud. Bon vent !

En quelques diapos et traits d'humour, Jean Irrien retrace le "parcours paroissial" de Michel. P. Yves complétera le portrait en soulignant le rôle de proche collaborateur que Michel a su tenir à ses côtés, en efficacité, discrétion et projection.
En quelques diapos et traits d'humour, Jean Irrien retrace le "parcours paroissial" de Michel. P. Yves complétera le portrait en soulignant le rôle de proche collaborateur que Michel a su tenir à ses côtés, en efficacité, discrétion et projection.
Pot de l'amitié et moment de convivialité
Pot de l'amitié et moment de convivialité


Le diaporama de la rencontre


(Photos : Louis Gouez - Texte : BL)